Gil Pidoux

Fils de l'aquarelliste Bernard Pidoux, Gil Pidoux suit des études au Conservatoire de Lausanne, en section art dramatique et à l'école des beaux-arts avant de consacrer sa vie au théâtre : comédien, metteur en scène, adaptateur, dramaturge ou encore, décorateur, il occupe successivement ou parallèlement presque toutes les fonctions exigées par cet art.

Il écrit de nombreuses pièces pour la scène et la radio. L'une d'entre elles, Le marteau est traduite en roumain, montée par la troupe de théâtre Mihai Eminescu et adaptée pour la radio. Par ailleurs, il organise de multiples manifestations culturelles et présente ses tableaux dans plusieurs expositions de peinture.

On lui doit, entre autres des recueils de poésie Dédicace de l'aube, (1992), Des histoires de nuages, (1996), des nouvelles Les veuves, (1998), un roman, Petite ondine, (1998) et un recueil de récits qui ont pour cadre le voyage en train et que l'auteur a rassemblés sous le titre Compartiments d'imaginaire (1992).

Gil Pidoux est membre de nombreuses organisations, de la Société suisse des écrivaines et écrivains, de la Société suisse des auteurs, de l'Association vaudoise des écrivains, d'Amnesty International et du Syndicat des comédiens romands. Lauréat de nombreux prix (Prix Citroën 1991, Prix des écrivains vaudois 1998, 2000). Très actif dans le domaine dramatique, son spectacle Le silence de la terre est joué en été 2007 à Saint-Pierre-de-Clages.

Avec les soutiens de: