Lettres scellées au président

Rafik Ben Salah , Editions Rousseau1991N° ISBN : 2-88415-005-6

Description

«Jusqu’au jour où tu devais rencontrer le Voyageur.
Les camarades l’appelaient lbn Battuta, tu ne savais pourquoi. ll avait Ie sabir rutilant et contait les merveilles de l’absent (…).
Que vous conterais-je mes frères, la fatigue du voyage a eu raison de ma mémoire et la poussière a jeté un voile sur ma cervelle encombrée par tant d’images, tant d’aventures (…). Servez-moi à boire, Allah vous le rendra si vous en êtes dignes, (…) je vous dirai la Suisse où l’on remplit les baignoires de lait à seule fin de s’y baigner, je vous dirai la France (…). Prenez donc le large pendant que l’eau est encore navigable, vous jeunes gens, toi le casseur de pierres dont l’énergie trouverait meilleur emploi au pays des Roumis d’où je ne cesse de revenir, d’où je reviens à l’instant pour t’inciter au départ, sais-tu seulement l’Italie voisine où la moisson des spaghettis, cette année plus hauts que ta taille, appelle ton bras puissant mais stérile, à force de battre le caillou.
Le discours de Voyageur t’e’branlait moins par son contenu que par la force de son appel bientôt irrésistible. Tu confiais femme et enfants à la miséricorde divine et tu embarquais tes bras pour la France. Les bras seulement.»

Avec les soutiens de: