Syrie – Les hirondelles crient

Jo(sette) Pellet haïkus et senryûséditions unicité2013

Description

Haïkus, senryûs et autres tercets

Chaque haïku de Jo(sette) Pellet dévoile l’instant des choses vues ou vécues dans cette Syrie qu’elle a aimée immédiatement et où elle s’est rendue à trois reprises. Elle a observé ce pays avant la guerre, en a souligné des contrastes et des détails qui en disent long, mais aussi les non-dits. Ses haïkus sont comme autant d’instantanés qui, au fil de la lecture, s’enracinent en nous. On y décèle quelquefois de l’humour. Les textes en page de droite sont ceux de la guerre et nous renvoient à une Syrie qui souffre, qui ne se reconnaît plus. Chaque haïku décrit un événement particulier ou une situation comme pour déposer en nous une image de ce pays en proie à la cruauté d’une guerre fratricide. Parfois l’objectivité de Josette Pellet va jusqu’à créer chez le lecteur une émotion qu’il aurait peine à partager tant elle est vivante. 

Avec les soutiens de: